Désert d'Alik'r

De Le wiki The Elder Scrolls Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher
Désert d'Alik'r-bandeau.jpg

Lieu
Désert d'Alik'r

Désert d'Alik'r.jpg
Type de lieu : Région
Emplacement : Tamriel
Jouable : Oui
Faction : Alliance de Daguefilante
Cet article est une ébauche.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant.

Le Désert d'Alik'r est une région de Lenclume.

Désert d'Alik'r dans TESO

Présentation rapide de Désert d'Alik'r dans The Elder Scrolls Online.

Un désert aride où d'antiques ruines et de redoutables créatures se tapissent sous des sables changeants.

Grudash gro-Shugharz, tailleur de pierres orque

« Ils sont encore pires que les Brétons. Regardez tous ces chichis : des gravures, des dorures, des dômes fragiles. Ha, j’imagine que quand une ville n’est pas constamment attaquée et détruite par tout Tamriel, on peut se permettre de faire dans le joli. Je ne vois pas l’intérêt.

Nous, on doit construire vite et solide. On m’a dit que je pourrais en apprendre beaucoup en observant le travail des Rougegardes. Oui, leurs bâtiments sont impressionnants par l’échelle, et ils sont agréables dans cette chaleur, mais je ne vois pas l’intérêt pour nous, chez nous. Si vous croisez des tailleurs de pierres, envoyez-les-moi. Peut-être qu’ils me montreront qu’ils savent un truc utile ou deux. »

Notes d’Adalabar, chasseur

Enfin, nous avons trouvé une zone où nichent des éventreurs des dunes. Aujourd’hui, nous avons vaincu un mâle impressionnant, et j’ai commencé à dépecer sa carcasse pour récupérer des matières premières. Les grandes plaques et les pointe de son échine nous rapporterons un beau pactole. Les habitants de Bergame emploient le sang d’éventreur des dunes dans la confection de leurs toniques ; ils pensent cela prolongera leur vie. J’avais un jour demandé à un alchimiste de Sentinelle si cela était vrai, mais il a éclaté de rire et a démenti cette idée. En fait, mal utilisé, il affirmait que ce sang pouvait être nuisible. Toutefois, il m’a vendu une poudre qui préservera sa forme liquide, et nous en tirerons un bon prix. Bien sûr, nous garderons les griffes pour nous, et demain, nous récolterons un peu plus de la manne du désert pour faire encore nos preuves contre ces bêtes.

Inscription trouvée dans les ruines d’un ancien refuge de voyageurs

Repose-toi à l’abri, voyageur. Ici, Ruptga veille sur toi.

Refugie-toi loin du sable et du soleil, bois cette eau fraîche.

Ressasse le voyage de ce jour et prépare-toi pour demain.

Trouve le sommeil dans la maison bâtie par tes pères

Qui ont chassé les hordes et dégagé ton chemin.

Extrait de Survie en Alik’r pour les étrangers

À présent que nous avons discuté de l’importance d’un guide et de quelques dangers courants présentés par les créatures indigènes, si vous restez convaincu de vouloir traverser le désert d’Alik’r, vous devez vous vêtir en conséquence. Comme vous l’aurez compris après notre présentation des bêtes agressives, vous aurez besoin de protection, mais n’importe quelle armure ne fera pas l’affaire.

Tout d’abord, il est important de vous couvrir de la tête aux pieds, pour éviter les douloureuses brûlures du soleil. Même la nuque et le sommet de la tête doivent être couverts. Je vous conseille fortement d’acheter l’une des armures de cuir typiques des Rougegardes. Les éléments de tissu respirent étonnamment bien, et les plaques de cuir offrent une excellente protection légère. Envisagez un foulard pour vous couvrir la bouche, car les tempêtes de sable sont courantes, et inhaler du sable est plus que désagréable.

Programme d’entraînement quotidien d’Harayya, instructrice adepte de l’épée

Se lever avant le soleil, et méditer sur les lectures du jour dans Le livre des cercles.

Petit déjeuner de fruits frais et d’eau pure. Pas de viande avant midi.

Faire le tour du camp trois fois, en courant. Pieds nus.

Commencer les exercices avec les élèves. Effectuez chaque frappe du jour jusqu’à la mi-journée.

Déjeuner copieux et lecture en groupe des études du jour dans Le livre des cercles.

Après-midi : exercices à deux et duels officiels pour évaluer les élèves.

Repas du soir au coucher du soleil. Léger, mais avec amplement de vin, suivi de plusieurs heures de réflexion au calme.

Florian Lanctot, prêtre de Zenithar

« Nous devons nous efforcer de trouver un terrain d’entente avec nos alliés. Ce fut simple avec les Rougegardes, qui adorent pour la plupart les Divins, quoiqu’ils ont d’étranges idées à leur sujet, qui semblent venir d’un métissage avec les dieux de leurs ancêtres. Seuls les traditionnalistes les plus acharnés adorent encore les dieux yokudans, et même alors, on retrouve des parallèles avec les Divins. Mais les Orques insistent pour n’adorer que Mauloch. Cela inspire aux Rougegardes une grande consternation, et des haussements de sourcils chez les fidèles brétons. Je crains que cette différence fondamentale soit difficile à réconcilier, surtout si les Orques continuent de se montrer aussi agressifs et acharnés à ce sujet. »

Notes d’Anaëlle Bertault, érudite

Je reste édifiée par l’existence pure et simple de cette tribu errante, et me sens vraiment bénie d’avoir pu les accompagner. Même ici, en cet endroit qui paraît si implacablement hostile envers ses occupants, les gens survivent et prospèrent. Leurs astucieuses inventions qui leur permettent de dompter ces terres hostiles en disent long sur leur ingéniosité. Les collecteurs de rosées, appelés johades , apportent chaque matin de l’eau pure et captent la pluie lors des rares averses. Leur tenue, qui semble lourde au premier coup d’œil, les protège et aide même à les rafraîchir, et leur connaissance des migrations et des cachettes des oiseaux et des bêtes nous a bien nourris. La vie est dure, les impératifs de la survie unissent la tribu — il n’y a presque aucune dispute entre ses membres, et tous semblent en paix, indifférents aux troubles du monde extérieur.



Donjons

Nom Niveau Niveau VR Lieu
Volenfell 35 Désert d'Alik'r


Liens externes