Yokuda

De Le wiki The Elder Scrolls Online - JeuxOnLine
Aller à : navigation, rechercher

Lieu
Yokuda

Yokuda.jpg
Type de lieu : Continent
Emplacement : Nirn
Faction :
Yokuda est un continent à l'ouest de Tamriel, au-delà de l'Océan Elthérique.

Patrie des Rougegardes, qui se sont depuis exilés vers l'actuel Lenclume, après en avoir chassé les peuplades autochtones. Culturellement, ils restent aujourd'hui encore solidement attachés à leurs racines.

Géographie

Durant la Première Ère, vers 1E 792, Yokuda a été ravagée par un raz-de-marée cataclysmique, apparemment provoqué par un usage dangereux et abusif de la Voie de l’Épée Spirituelle, un art de guerre rougegarde.

Il n'en reste depuis lors qu'un vaste archipel d'une quinzaine d'îles (sans compter les innombrables îlots), baignées par la Mer des Perles. L'île principale est Akos Kasaz.

Il est à noter que les cartes les plus récentes de Yokuda datent de la Seconde Ère.

Les Îles Perdues de Yokuda

Samara

Basse, verte, accueillante, perlée de ports, chaude et lourde de fruits

Kanesh

Haute, volcanique, cruelle, mais forte, et animée d'un feu intérieur.

Yath

Rocailleuse, aride, rugueuse, magnifique, un panorama infini depuis une crête d'acier.

Akos Kasaz

Akos Kasaz était la plus grosse des îles, monarque et rebelle, capricieuse et multiple, douce et brutale.

Histoire

Il est difficile de dresser un historique très précis de l'histoire de Yokuda. Il n'existe bien évidemment aucune archive de l'époque (il s'agit ici de la Première Ère), d'autant plus que lorsque le continent a été ravagé, ce sont des familles détruites, paniquées, malades et affâmées qui ont dû fuir. Elles ne se sont alors pas embarrassées de parchemins superflus. Il est néanmoins possible de dresser un bref panorama des tous derniers siècles du continent.

On pense que le système politique de Yokuda était de type impérial.

Il y a près de 4000 ans, et à cause de dirigeants incompétents, l'unité et le pouvoir de l'Empire se seraient peu à peu dégradés, et auraient finalement sombré dans une période de guerre civile et d'anarchie qui aurait duré trois siècles.

En l'an 1E 609 (selon le calendrier de Tamriel), un dictateur militaire, un certain Mansel Sesnit, accéda au pouvoir. Surnommé Elden Yokeda, cet homme à la poigne de fer réunifia Yokuda en à peine huit années. Cela se fit pourtant au prix de terribles famines et d'immenses déplacements de population.

Mansel Sesnit se fit finalement assassiner, mais Randic Torn, son successeur, continua son œuvre. Il vécut quant à lui jusqu'à un âge canonique, mais lorsqu'il décéda à son tour, en 1E 737, Yokuda sombra une nouvelle fois dans le chaos.

Une nouvelle guerre civile ne tarda pas à éclater, encore plus meurtrière que la précédente. C'est alors qu'advint la catastrophe : le mauvais usage qui aurait été fait de la Voie de l’Épée Spirituelle eut des répercussions à peine imaginables. On qualifie parfois la disparition du continent de "suicide".

Dans les environs de l'année 1E 792 un tsunami gigantesque déferla en effet sur Yokuda, recouvrant les plaines et noyant les cités, ne laissant derrière lui qu'une dizaine d'îles, des cités en ruines, et une population décimée. Cette dernière émigra alors vers Tamriel à partir de l'année 1E 808 dans ce que l'on nomme la Ra-Gada, la vague guerrière.

Aujourd'hui encore, on ne comprend pas vraiment ce qui arriva en cette année 792 de la Première Ère. Certains pensent que les Sloads seraient responsables en partie de la catastrophe. Malgré ce cataclysme Yokuda semble toujours habité, à la fin de la Troisième Ère, Yokuda entretenait des voies commerciales avec les ports de l'Ouest de Tamriel, notamment celui d'Anvil.